Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

15/12/2012

La Maison des Insectes

Une maison pour insectes est un abri en bois constitué de plusieurs compartiments distincts, remplis de matériaux naturels  (petites branches, bûches percées de petits trous, paille, briques, tiges de bambous …). Cet abri  favorisera la biodiversité locale en attirant des insectes bénéfiques pour le jardin. Ces « amis du jardinier »  permettront d’assurer une bonne pollinisation et une lutte efficace contre les parasites.

Il faut installer la maison à insectes dans un lieu calme, loin des passages, à l’abri des vents violents. Une orientation Sud / Sud- Est sera parfaite, en fond de jardin, près du potager ou d’un massif de fleurs.

Sur une planche, on proposera des briques et des bûches percées aux pollinisateurs comme  les carabes (sortes de scarabées), ou autres petites abeilles et guêpes solitaires. Un pot en argile retourné et rempli de paille attirera à coup sûr le perce-oreilles très efficace contre les pucerons.

DSC05758.JPG

Sur un autre étage on pourra abriter des planchettes très rapprochées qui accueilleront les coccinelles. Les tiges creuses du rosier ou du sureaux ficelés entres-elles et contenues dans un compartiments serviront d’abri aux syrphes et aux hyménoptères qui ont un double intérêt pour le jardinier : leurs larves se nourrissent de pucerons et les adultes assurent la pollinisation.

 

On peut mettre également de la paille qui pourra accueillir les chrysopes, dont les larves se nourrissent de nombreux parasites tels que les thrips, les cochenilles farineuse ou les aleurodes.

 

Un autre compartiment sera consacré aux légères tiges de bambous qui abriteront les osmies pollinisatrices des arbres fruitiers.

DSC05757.JPG

 

Voilà, si vous ne pouvez pas construire un vrai hôtel, vous pouvez éparpiller dans le jardin un pot en argile rempli de paille accroché à une branche, un petit fagot de tiges creuses, une buche que vous aurez perçé de trous. Cela marche aussi et c'est peut être plus facile. C'est en tout cas ce que j'ai fait dans mon jardin de poche.

 

DSC05756.JPG

J'ai photographié cette maison dans un parc  en Vallée de Chevreuse.

 

15:51 Écrit par lejardindepatou dans Aménagements, Recettes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2012

un nouveau massif pour mes vivaces

après (1).JPG

Ci-dessus le Camélia Nuccio s Pearl que j'ai commandé chez Promesse de Fleurs. Il a trouvé sa place là où étaient les 2 mahonias qui avaient eu la mauvaise idée de s'implanter au milieu de mon massif de vivaces.

J'ai planté également un Azalée japonica Schneewittchen et une hellébore Abchasicus. J'attends que ces petites merveilles fleurissent.

après (4).JPG

J'ai donc agrandi le massif de vivaces pour pouvoir planter cette azalée et j'ai également déplacé les 3 heuchères qui ne se plaisaient absolumment pas au fond du massif. J'en ai profité pour dédoubler mes géranimums. Bon voici ce que cela donne avant et après. J'ai hâte de voir le résultat au printemps car j'avoue que j'ai des difficultés à me projeter vu l'état du jardin aujourd'hui.

avant (16).JPG

 

après (7).JPG

C'est un peu le chantier, la pelouse a souffert et il y a de la boue partout. J'ai agrandi le massif d'environ 50 cm devant et sur le côté droit. Pour l'instant c'est affreux, la forme reste encore à retailler un peu pour être plus arrondie, plus harmonieuse. Le bois va vite reprendre sa jolie teinte patinée qui se confondra ensuite avec le sol.

Il n'y a plus qu'à attendre. Le jardinier est patient mais pas moi, c'est peut être parce que je suis un jardinier débutant.

après (2).JPG

13:59 Écrit par lejardindepatou dans Aménagements | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |